Les fiches

Quelles politiques économiques dans le cadre européen ?

Les notions

Intégration économique

Développement des interdépendances entre des pays, par le développement des échanges et la mise en œuvre de politiques communes ou harmonisées.

En 1960, l’économiste hongrois Bela Balassa distingue cinq étapes de l’intégration économique :

  • Zone de libre-échange : libre circulation des biens et des services ;
  • Union douanière : mise en place d’un tarif extérieur commun ;
  • Marché commun : libre circulation, non seulement des biens et services, mais aussi des capitaux et des personnes ;
  • Union économique : coordination des politiques économiques entre les différents pays membres du marché commun ;
  • Union monétaire : adoption d’une monnaie unique pour l’ensemble des pays membres.

Union économique et monétaire (UEM)

Cette notion désigne un ensemble d’États qui partagent un marché commun (des biens, des services, du travail et des capitaux) ainsi qu’une monnaie unique. Il en existe une seule dans le monde : la zone euro, constituée de 19 des 27 États de l’Union européenne.

Monnaie unique

C’est en théorie une monnaie commune qui accompagne un processus d’intégration économique et remplace les différentes monnaies des différents pays d’une zone monétaire. L’adoption d’une monnaie unique constitue la dernière étape et l’étape la plus aboutie d’un processus d’intégration économique. En pratique, le terme renvoie souvent à l’euro, monnaie commune de 19 des 27 États de l’Union européenne.

Critères de convergence

Critères établis lors du Traité de Maastricht en 1992, ils désignent les conditions à respecter pour qu'un État puisse adopter l'euro :

  • Le taux d'inflation ne doit pas excéder 2% du PIB ;
  • Le déficit public ...
Vous voulez lire la suite ?
Profitez d'une fiche gratuite lors de la création de votre compte !
Inscription
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous