Les fiches

La guerre et le territoire

Introduction

Définition des termes du sujet

Le terme territoire est polysémique : il désigne une terre transformée par l’être humain qui y vit, mais aussi un espace délimité juridiquement et appartenant à un état, qui y exerce une autorité souveraine. La guerre entendue comme un conflit entre les peuples, a depuis toujours été associée à une lutte territoriale, chacun souhaitant pouvoir dominer et contrôler la terre, et les multiples découvertes de nouveaux espaces n’ont cessé d’accroître cette compétition étatique.

Problématique

Mais la guerre de territoire n’est-elle qu’un combat de démarcations entre deux états souhaitant démonter leur domination ? Il nous semble que la notion a évolué et qu’elle est porteuse aujourd’hui de nouveaux enjeux. Nous nous demandons ici comment comprendre les rapports entre la guerre et le territoire.

Annonce du plan

Dans une première partie, nous démontrerons que le territoire, au sens strict du terme, a forgé la conception guerrière et marque la puissance étatique. Puis, dans une seconde partie, nous tenterons de comprendre de quelle manière la guerre s’est manifestée à travers de nouveaux modèles, portant l’ambition de dépasser le territoire, et non plus de s’y soumettre.

Première partie

Le territoire : au fondement de la notion de guerre

Première sous-partie

Depuis les années 1530, les guerres de religion déchirent l’Europe. En 1648, les traités de Westphalie redonnent au souverain de chaque état une autorité propre, dans les limites de son propre territoire. L’objectif est aussi de réduire le pouvoir du Pape sur les états catholiques, ainsi que les ambitions de conquête de l’Europe de l’Empereur germanique. Le...

Vous voulez lire la suite ?
Profitez d'une fiche gratuite lors de la création de votre compte !
Inscription
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous