Les fiches

En quoi la montée en puissance du domaine scientifique dès le XIXème siècle témoigne-t-elle d’une mutation de la société et de l’émergence d’une « société de la connaissance » ?

Introduction

Amorce

L’expression « Société de la connaissance » fut employée la première fois en 1969, au cœur de l’ouvrage de Peter Drucker, « La Grande Mutation ». Elle désigne à l’époque une société en plein boom technologique, dans laquelle le savoir devient synonyme de puissance, et le fruit de nouvelles économies.

Contexte

Pourtant, bien que l’expression soit relativement récente, c’est bien dès le milieu du XIXème siècle que l’on observe une transformation de la société, qui assiste à l’émergence d’une véritable communauté scientifique. La maitrise des savoirs et la capacité d’innovation deviennent des enjeux de pouvoir, de développement et la légitimité, voire l’autorité de « ceux qui savent » s’accroît.

Problématique

Comment comprendre cette mutation et avec quelles conséquences sociétales ?

Annonce du plan

Dans un premier temps, nous analyserons l’évolution de la perception du savoir et de la science depuis la fin du XIXème siècle et le début du XXème. Dans une seconde partie, nous étudierons l’aspect économique du savoir et la façon dont la connaissance s’est inscrite dans un système capitaliste. Enfin, dans un troisième temps, nous nous focaliserons sur l’aspect géopolitique de cette mutation, et montrerons que la science représente non seulement un outil au cœur des conflits, mais aussi le fer de lance de politiques de développement plus globales.

Première partie

Comment la perception du savoir et de la science a-t-elle évolué depuis la fin du XIXème siècle / début du XXème siècle ?

P...

Vous voulez lire la suite ?
Profitez d'une fiche gratuite lors de la création de votre compte !
Inscription
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous