Les fiches

Explication de texte

Jean Le Rond D’Alembert, Essai sur les éléments de philosophie, 1759

Notion(s) : la liberté – la raison – la conscience

Perspective(s) : la connaissance - l’existence humaine et la culture

"Nous disons que l'existence de la liberté n'est qu'une vérité de sentiments, & non pas une vérité de discussion ; il est facile de s'en convaincre. Car le sentiment de notre liberté consiste dans le sentiment du pouvoir que nous avons de faire une action contraire à celle que nous faisons actuellement ; l'idée de la liberté est donc celle d'un pouvoir qui ne s'exerce pas, & dont l'essence même est de ne pas s'exercer au moment que nous le sentons ; cette idée n'est donc qu'une opération de notre esprit, par laquelle nous séparons le pouvoir d'agir de l'action même, en regardant ce pouvoir oisif (quoique réel) comme susbsitant pendant que l'action n'existe pas. Ainsi la notion de liberté ne peut être qu'une vérité de conscience. En un mot la seule preuve dont cette vérité soit susceptibre, est analogue à celle de l'existence des corps ; des êtres réellement libres n'auraient pas un sentiment plus vif de leur liberté que celui que nous avons de la nôtre ; nous devons donc croire que nous sommes libres. D'ailleurs quelles difficultés pourraient présenter cette grande question, si on voulait la réduire au seul énoncé net dont elle soit susceptible ? Demander si l'homme est libre, ce n'est pas demander s'il agit sans motif & sans cause, ce qui serait impossible ; mais s'il agit par choix & sans contrainte ; & sur cela il suffit d'en appeler au témoignage universel de tous les hommes."

Jean Le Rond D’Alembert, Essai sur les éléments de philosophie, 1759

Introduction

...

Vous voulez lire la suite ?
Profitez d'une fiche gratuite lors de la création de votre compte !
Inscription
Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous